Martin Miguel
Accueil du site > Textes > 1996 "La force de la couleur" (SMH Mensuel N° 14)

1996 "La force de la couleur" (SMH Mensuel N° 14)

La force de la couleur

Miguel à l’Espace Vallès, à partir du 9 mai.

Le peintre Martin Miguel est né voilà un peu moins de cinquante ans à Nice, une ville qui décidément aura connu bien des bouillonnements artistiques. Alliant jeunesse et exigence critique, Miguel se trouve vite emporté par la fougue des remises en cause et fonde avec quelques amis le Groupe 70 qui fera parler de lui pendant des années. Très vite, il fait des outils et des gestes, bref de la matérialité de la peinture, le nœud de sa réflexion. En même temps s’impose l’idée que de la complexité, naît des réalités explorées avec les moyens les plus simples. La couleur a toujours été une obsession du Groupe 70, et celle de Miguel en particulier. Celui-ci associe volontiers, notamment dans ses œuvres récentes, la couleur et le béton, l’une dégageant autant de force que l’autre. « Impossible », explique Miguel, « de peindre comme au début du siècle. » Lui, c’est la masse de la peinture qui le fascine, son épaisseur, ses effets de strate : la couleur en trois dimensions pour ainsi dire. Là où l’art classique masque une couche par une autre, Miguel n’aspire qu’à les dévoiler toutes et à démonter le processus de sa construction. Manière inédite en tout cas de rapprocher sculpture et peinture, là où notre tradition ne voit que deux réalités sans lien possible. Les jeux de Miguel avec l’espace de l’œuvre, le support et la couleur seraient longs à résumer. L’exposition qui s’ouvre ce mois-ci à l’Espace Vallès va permettre au public de rencontrer un artiste inventif, qui aura toujours préféré aux certitudes les aléas de l’expérimentation.

SMH MENSUEL N° 174 17 mai 1996

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0