Martin Miguel
Accueil du site > Textes > 1971 "Lettre de Nice" (Sabine Gowa, art vivant)

1971 "Lettre de Nice" (Sabine Gowa, art vivant)

Lettre de Nice

La Maison des Artistes de Cagnes-sur-Mer a présenté, du 29 mai au 14 juin cinq jeunes Niçois : Chacallis qui place une même matière dans des situations différentes afin d’en retrouver la structure et le caractère fondamentaux ; Charvolen qui découpe de façon systématique et répétitive, dans des tissus teints, ou suivant leurs contours, une même forme, puis, au moyen de pliages, oppose l’envers du tissu à l’endroit, dont la pigmentation est différente ; Isnard dont la lecture globale de formes peintes sur la surface de bobines ou d’écheveaux de corde se transforme en une lecture linéaire lorsque cette corde se déroule ; Maccaferri qui crée des équivalences entre les trames et des systèmes de numérotation lui permettant de procéder à des substitutions, des permutations ou des absences ; Miguel qui se sert de la projection d’une forme sur une surface pour recréer entre la forme d’origine et sa projection un champ virtuel, ou "champ mental", concrétisé parfois au moyen d’« écrans » ou d’obstacles placés dans le champ et sur lesquels celui-ci s’imprime. Pour ces cinq Niçois « il ne s’agit pas de plaire (d’être conforme) mais d’être le moteur d’une lecture, ou mieux, produire le mécanisme d’un lire ». La simplicité extrême des matériaux utilisés témoigne du caractère démonstratif de cette démarche. Matériaux choisis selon les besoins propres aux problèmes évoqués, sans référence à une esthétique particulière ; la beauté, si elle apparaît parfois, n’est plus que le fait d’une coïncidence. Ainsi n’est-il plus question de langage d’expression (communication fondée essentiellement sur la subjectivité) mais d’un langage / expression dont ils visent à analyser l’articulation ; le rapport signe/convention ou code et la transmission de ce signe.

Sabine Gowa (Art vivant N°21 juin 1971)

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0