Martin Miguel

"Un rêve de Dédale"

 25 exemplaires dont un sans texte donné à Bruno Mendonça. (2009/2011)

Le texte :

Même le palais de Minos, si on en projette le plan au sol, semble simple dans son dessin ; l’oeil et le doigt peuvent suivre ces chemins où le corps se perd en son entier, et conjurer la malédiction du labyrinthe. Tu dois pourtant savoir que sous toute surface vibrent, invisibles et agissants, les chemins à parcourir, les projets, le temps et le travail des hommes.

J’ai façonné tes ailes avec la cire recueillie auprès des abeilles de Malte. Grâce à elle, j’ai fait tenir les plumes rémiges d’oiseaux voyageurs, mêlant les noirs et blancs de l’avocette élégante, du cygne et de la cigogne à la rouille du milan royal. Parmi les plumes, j’ai glissé des feuilles amoureuses de l’air, du soleil et du vent : figuier, marronnier, vigne, entre elles reliées par les branches du zelkova. Je savais que rien ne pourrait éviter ta chute si le destin et ton ivresse l’avaient décidée. Mais je pensais la ralentir, en réduire la morsure, et en entourer la course et l’impact d’effervescences colorées.

Portfolio

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0